Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 06:09

Quelques trucs énervants au travail (à compléter si besoin, mais la liste est déjà bien longue)

quand le fil de votre téléphone fixe est emmêlé

 

quand les anneaux de votre classeur ne se joignent plus, les feuilles ne passent plus correctement et se déchirent (dans le temps, on avait des « œillets » blancs, mais ça c’était avant)

 

quand un document met 5 minutes à s’ouvrir

 

quand un papier est coincé dans l’imprimante (et on est pressé) versus quand il n’y a plus d’encre dans l’imprimante

 

quand un mot est souligné dans Word et que l’on ne sait pas pourquoi

 

quand les câbles se prennent dans les roues de votre fauteuil

 

quand votre place de parking (attitrée) est occupée pour la 3ème fois de la semaine par la même personne qui ne se rappelle jamais de son numéro

 

quand il y a des travaux dans le bureau à côté et que la perceuse tourne à plein régime (ça marche aussi avec les coups de marteau)

 

quand quelqu’un renifle dans l’open-space toutes les 5 minutes
(« c’est pas ma faute, la clim est trop forte » ! « allergies de printemps ! »)

 

quand les feuilles se déchirent alors qu’elles sont censées suivre les petits trous prévus

 

quand vos collègues empruntent votre gomme, votre stylo, votre calculatrice … et qui ne les rendent jamais

 

quand votre manager vous dit « faut que l’on se voit », et là c’est l’angoisse

 

quand il y a une coupure de courant et pas de sauvegarde

 

quand une feuille coupe votre peau en plein milieu d’une articulation (c’est bête, mais ça fait mal)

 

quand votre collègue a décidé de changer de parfum et là, ça sent entre l’eau de javel et le désodorisant pour WC versus celui/celle qui enlève ses chaussures en travaillant (« 2 heures de métro, on les sent ! »)

 

quand votre manager pue la transpiration versus quand votre manager sent mauvais de la bouche

 

quand vous avez besoin absolument d’une personne et qu’elle n’est jamais à sa place (« pause clope ! pause repas ! urgence familiale ! en congés ! en entretien ! en réunion ! »)

 

quand on a changé de mot de passe et bien sûr, aucun souvenir de celui que l’on a choisi

 

quand le service informatique vous demande votre mot de passe et que pour une fois, vous avez choisi un mot de passe dont vous n’êtes pas trop fier (« 1manageralacon » ça passe non ?)

 

quand votre collègue vous demande conseil sur son ex et que vous devez relire un rapport de 200 pages avant midi

 

quand votre collègue se parle à haute voix (« alors je clique là, et ça marche. Maintenant, il faut que je sélectionne la première ligne. Bon c’est fait… »)

 

quand votre pc est au ralenti, vous avez beau cliqué plusieurs fois et rien ne se passe et puis, tout s’ouvre. C’est Noël sur votre écran.

 

quand une personne ne répond jamais à ses mails (limite, on se demande si elle est encore dans la boite)

 

quand ceux qui ont froid se bagarrent avec ceux qui ont chaud dans l’open-space (« tu comprends, j’ai la bouche d’aération juste au-dessus de moi » « j’ai de l’air qui m’arrive au niveau des pieds »)

 

quand l’armoire à fourniture est toujours vide

 

quand celui/celle qui a oublié d’acheter du café se trouve des excuses (« je suis désolé(e), mais je l’ai acheté l’autre fois. Ce n’est pas à moi de le faire cette fois-ci »), ça marche aussi avec le sucre, le thé, les croissants…

 

quand celui/celle corrige vos fautes d’orthographe ou vous conseille sur la tournure d’une phrase devant tout le monde (« c’est sûr il a eu un prix littéraire ! »)

 

quand votre collègue a ses écouteurs et qu’il chante (faux !)

 

quand votre chaise couine dès que vous faites un mouvement

 

quand votre manager sert la main à tout le monde sauf à vous (« oh pardon, je ne vous avais pas vu », j’ai pourtant mis mon tee-shirt rouge ce matin)

 

quand votre tour de cou avec votre badge a déteint tout bleu sur votre peau et que vous devez accueillir un nouveau client

 

quand un passager de l’ascenseur a laissé une vieille odeur d’œuf pourri et que tous les nouveaux entrants pensent que c’est vous.

 

quand votre sonnerie de téléphone portable « danse des canards » retentit en réunion

 

quand vous prenez votre interlocuteur au téléphone pour une dame, alors que c’est un Monsieur (moment plus gênant qu’énervant, en fait)

 

quand vous ne retrouvez plus le dossier « UNTEL » et qu’on vous l’a emprunté « 30 secondes »

 

quand le roi de la blague est dans l’open space et qu’il choisit une victime tous les jours

 

quand votre collègue s’obstine à parler franglais toute la journée versus celui/celle qui dit toujours le même mot à toutes les phrases

 

quand votre manager vous demande d’être son amie sur LinkedIn et de mettre des recommandations

 

quand on vous demande d’être super souriante sur les photos de la nouvelle brochure

 

quand votre manager vous demande de mentir pour excuser son retard (ça marche aussi quand il ne veut pas voir quelqu’un, ne pas avoir d'appels …)

 

quand votre stagiaire connaît mieux que vous la manipulation d’Excel

 

quand votre néon au-dessus de vous clignote toutes les 5 minutes

 

quand on vous dit « je crois qu’elle couche avec le directeur marketing, mais tu dis rien, hein ? »

 

quand on vous refuse vos congés et que vous avez le billet d’avion à la main

 

quand votre manager vous appelle en vacances et qu’il y a 9 heures de décalage

 

quand la nouvelle est une bombe sexuelle et que tous les gars de votre bande sont à ses pieds

TRUCS ENERVANTS AU TRAVAIL
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 08:33

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 16 : Aides financières

Outre les aides pour le développement de vos compétences, des aides financières peuvent être les bienvenues.

 

Si vous êtes au chômage, Pôle Emploi propose différentes aides (ARCE, ARE, ASS, ACCRE …). Je ne connais pas tous ces dispositifs, mais ça vaut peut-être le coup de creuser la question.

Prêt bancaire, si votre banquier est sympa …

Subvention de l’Etat : voir du côté des chambres de commerce ou de la DIRECCTE,

Primes régionales et locales : voir le Conseil général ou votre mairie,

Prêt d’honneur : voir les associations locales ou réseaux d’entrepreneurs locaux, clubs de créateurs, business angels,

L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) accorde des petits prêts à taux préférentiels sous certaines conditions et si le projet est viable,

Concours : Même si votre dossier reste sans suite, il permet d’avoir des contacts professionnels.

Votre famille (on ne soupçonne pas la richesse de Tata Ginette !),

Crowdfunding,

Déblocage de participation ou d’intéressement
Etc…

Dans tous les cas, votre dossier devra être constitué avec soin. Entrainez-vous à le présenter à l’oral.

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°16
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 15:08

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 15 : Maintenir son activité salariée en parallèle

C’est aussi une solution : lancer son activité, tout en gardant son poste actuel. ...
Sachez que vous allez y consacrer vos soirées, vos week-ends et vos vacances.

 

Autre alternative, et j’en ai déjà parlé : prendre un congé sabbatique de 6 mois (ou 1 an) par exemple. On lance son entreprise, ça ne fonctionne pas, on revient à son poste. Cela permet de créer son entreprise l’esprit plus serein.

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°15
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 15:06

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 14 : Se faire connaître

Employez tous les moyens pour vous faire connaître : site internet, blog, réseaux sociaux (page Facebook PRO, LinkedIn, Viadeo), Pages Jaunes, journaux de mairie, relations personnelles, associations, réseaux professionnels, émissions de radio, vidéo, salons, communiqués de presse, forum de discussions …)

 

Lâchez-vous, il faut vaincre votre timidité. Le personal branding (marketing de soi), ça s’apprend.
Faites-vous aider pour mettre en place votre pitch elevator (présentation qui ne doit pas durer plus longtemps qu’un voyage en ascenseur, environ 2 minutes).
Distribuez à bon escient des flyers, des plaquettes, des cartes de visite (pro !)
La prospection fait malheureusement partie des choses que l’on n’aime peu faire, mais qui est indispensable. Soignez votre style au téléphone.
Le retour du temps passé en prospection ou en visite n’est pas immédiat. Soyez patient !

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°14
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 07:41

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 13 : Sous-traitance avec une consœur/un confrère

Pourquoi ne pas proposer vos services auprès d’une consoeur/d'un confrère pour vous faire la main dans un premier temps ?

De toute façon, il est toujours bon de rencontrer une personne qui a les mêmes problématiques que vous. C’est un moment d’échange qui peut parfois aboutir à un vrai partenariat.

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°13
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 05:14

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 12 : les dépenses non prévues

Elles sont nombreuses, d’où ce petit mémo (et il doit manquer quelques dépenses, à vous de compléter)

Assurance,
Stage obligatoire à la gestion d’entreprise (dépend du statut),
Ouverture d’un compte bancaire au nom de l’entreprise,
Téléphonie (portable), mais peuvent s’ajouter les frais d’un standard (si vous souhaitez faire de la permanence téléphonique, voir réflexion n°7)),
Publicité (flyer, brochures, carte de visite, graphisme et logo),
Tickets de transport ou frais d’essence (si vous travaillez chez un client),
Frais de repas, frais de parking,
Piles pour celles qui utilisent un dictaphone (ce n'est pas anodin !),
Timbres (si vous faites souvent des mailings),
Lettres recommandées (dans le cas de recouvrement),
Maintenance d’un site internet ou création d’un site internet,
Achat d’un nom de domaine,
Annonces dans certains annuaires de référencement,
Adhésion à des associations,
Annonces légales,
Abonnement à des magazines spécialisés,
Frais d’un local commercial/espace de coworking si l’on ne souhaite pas travailler chez soi,
Frais d’un expert-comptable, d’un avocat, d’un notaire,
Dépôt de marque et de logo,
Unités de sauvegarde (disques durs externes, clés USB),
Fourniture de tous les jours (stylos, papier, bloc note, pochette plastique) ...

Frais de thalassothérapie, avec tout ce qu’il vous reste à faire, vous aurez bien besoin de vous détendre !

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°12
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 06:13

 

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 11 : Etes-vous prêt à des démarches longues et pénibles ?

Il ne faut pas se leurrer, tout ne sera pas facile. Vous n’aurez jamais le bon papier au bon moment. Les organismes vont jouer avec vos nerfs. ...
Le métier d’assistante indépendante n’est pas encore bien connu (cela commence malgré tout un peu à bouger), il va falloir vous armer de patience pour expliquer ce que vous faites.
Pour certains, vous serez une profession libérale, pour d’autres, un artisan.

 

Prévoyez un peu de temps pour les changements de sécurité sociale et de mutuelle. L’envoi d’une nouvelle carte n’est pas immédiat !

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°11
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 05:21

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 10 : Choisir son statut juridique

De nombreux choix sont possibles. Prenez votre temps pour les comparer et prendre votre décision. Le statut de l’auto entrepreneur/micro entreprise peut sembler un bon choix au démarrage, mais analysez bien ses limites.
Vous pouvez aussi vous renseigner auprès d’un notaire (si vous avez des biens à protéger) ou d’un avocat.
Certains statuts entrainent des frais supplémentaires : élaboration de statuts, dépôt et annonce légale… Ils seront à budgéter.

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°10
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 05:42

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 9 : Avez-vous effectué une veille concurrentielle ?

Connaître les grandes tendances et les acteurs du marché, c’est indispensable, ne serait-ce pour définir vos prestations et aussi vos prix. La question à se poser est « comment comptez-vous vous différencier des autres ? » Quel serait le service que vous pourriez proposer que les autres n’ont pas ?

Ne baissez pas vos prix, placez-vous dans la fourchette haute :
Premièrement, parce que vous ne pourrez pas en vivre : Rappelons que votre client va systématiquement négocier les prix, vous n’aurez aucune marge de manœuvre.
N’oubliez pas que sur ce tarif, vous allez payer des cotisations.
Deuxièmement, vous ne serez pas crédible vis-à-vis de vos clients. Par expérience, un client est prêt à payer une prestation un peu plus chère si celle-ci est de qualité.

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°9
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 05:59

Saga du mois d'août - Quelques réflexions avant de devenir assistante indépendante

Réflexion n° 8 : Quel sera le choix de votre nom commercial ?

Ce n’est pas évident de trouver un nom commercial qui marque les esprits, surtout ceux de vos clients. C’est un choix tout à fait personnel que certains trouveront génial et d’autres tout à fait grotesque. Rappelez-vous juste qu'il sera sur tous vos documents. Il doit bien passé quand vous vous présentez. Il doit rester professionnel....
Assurez-vous que ce nom commercial ne soit pas déjà utilisé. Déposez-le à l’INPI si vous ne voulez pas qu’on vous le vole.

 

Voulez-vous associer votre nom commercial à un logo ?
Les frais de graphisme et de dépôt de nom/logo devront être budgétés (voir réflexion n°7)

REFLEXIONS AVANT DE DEVENIR ASSISTANTE INDEPENDANTE N°8
Repost 0
Published by Florence
commenter cet article